Qui a découvert le paprika ?

Dans la gastronomie, le paprika est devenu l’une des épices les plus utilisées. S’agit-il d’un piment, d’un mélange d’épices ou d’un ingrédient secret ? Le paprika à lui seul répond à tous ces critères, car il existe en plusieurs variantes. Qui est donc à l’origine de la découverte de ce piment ?

Les origines antiques du paprika

Le paprika était cultivé depuis plus de 7000 ans av J-C. Ce qui a permis de découvrir cette origine assez lointaine du paprika, ce sont Les fouilles archéologiques. A la suite de leurs découvertes, les archéologues ont établi que l’origine du paprika se situait en Amérique centrale et en Amérique du Sud. 

Cette épice utilisée principalement en cuisine servait plusieurs autres usages en ce temps. Les aztèques et les mayas ; peuples d’Amérique se servaient du paprika comme monnaie et comme remède contre plusieurs douleurs. Par exemple, le paprika leur permettait de lutter contre les maux dentaires et contre l’arthrose.

Le paprika a donc connu un voyage dans plusieurs civilisations avant de devenir le principal ingrédient en cuisine européenne. L’homme qui a découvert l‘Amérique ; Christophe Colomb a joué un grand rôle dans ce voyage. En effet, c’est par son biais que la plante a pris les chemins de l’Europe. 

A l’entame, cette épice antique a été confondue au poivre d’origine indienne. Un siècle plus tard, cette origine indienne lui a été enlevée, car sa culture était devenue courante en Espagne. C’est de ce pays que le paprika est devenu l’une des épices les plus utilisées en cuisine. La Hongrie y a joué également un rôle important.  

Les origines hongroises du paprika

En dépit de la multiplicité de ces variantes, il faut savoir que seuls les paprika provenant de Szeged et de Kalocsa sont considérés comme les vrais paprika. La signification étymologique du mot correspond parfaitement aux paprika cultivés et produits dans ces régions de la Hongrie. 

Par ailleurs, une variété répondant aux mêmes critères est produite en Slovaquie. Paprika signifie : le poivre qui pique. C’est grâce aux travaux réalisés par le scientifique hongrois Albert Szent-Györgyi que l’origine hongroise a été accordée à la découverte du paprika.

Ce savant a mené des recherches sur le processus de la combustion chimique. Dans ces recherches, il a mis un accent particulier sur la Vitamine C. Les études qu’il a effectué sur ladite vitamine lui ont permis de comprendre qu’elle était bien présente dans ce piment cultivé en grande quantité sur le sol de son pays. Avec l’attribution du prix Nobel en 1937, ce scientifique décide d’orienter ses recherches vers ce piment ; ce qui a favorisé sa propagation dans le monde entier.

Comment s’utilise cet épice ?

Il existe plusieurs recettes qui ont pour ingrédient de base le paprika. Cependant, doit-on affirmer que le paprika est utilisé uniquement dans la cuisine hongroise ? Certes, cette épice est considérée comme le principal de ce pays. 

Par contre, sa renommée est mondiale et ses vertus sont connues dans plusieurs pays. Ainsi, le paprika n’est pas uniquement exploité dans les spécialités de la Hongrie. Il permet de réaliser plusieurs types d’association. Par exemple, le paprika peut facilement être mélangé au zeste d’orange, l’oignon nouveau, la ciboulette, la muscade, le zeste de citron et plusieurs autres ingrédients. Il permet de donner une sensation unique et apporte un arôme frais aux recettes et spécialités qu’il permet de mettre sur pied.

Les différentes catégories de paprika

On identifie les différents types de paprika en fonction de leur arôme, mais surtout de leur piquant. Ainsi, il y a le paprika doux, le demi-doux, le rose, fumé et le délicat. Le paprika doux est obtenu à partir d’un piment doux. C’est l’une des variantes les plus utilisées dans toutes les régions du monde. Elle est reconnue par sa belle couleur et son goût assez fuité. Le paprika doux se distingue aussi par son bouquet sucré semblable en goût à la tomate séchée.

La poudre rose est la deuxième variante de paprika la plus répandue dans le monde. En matière de piquant, c’est le type de paprika qui pique le plus. Pour le décrire, il suffit d’utiliser les termes brûlant et piquant. Ce paprika est certes piquant, mais se différencie quand-même du piment par son goût. En réalité, le paprika rose porte en lui un goût légèrement fruité associé à une odeur de caramel. Tout ceci peut justifier la place de cet ingrédient dans la cuisine de toutes les cultures.

Une autre variante de paprika très connue est le paprika fumé. Cette épice de couleur rouge originaire d’Espagne s’est ajoutée à la liste des paprikas tout récemment. Elle facilite toute association et apporte une touche fumée à chacune de ses associations. 

En effet, cette touche est issue de sa fabrication. Le piment est séché avec du bois de chêne ; ce qui lui donne une authenticité. Il est piquant, mais d’un piquant doux. Cette douceur est renforcée à une note fumée ; ce qui rend votre recette encore plus originale.

En somme, la découverte du paprika ne peut être associée à une personne. Il faut simplement notifier qu’il s’agit d’un héritage des ancêtres qui est bien gardé et rendu encore plus utile aujourd’hui. Il existe aujourd’hui des spécialités qui perdent leur authenticité en absence de cet ingrédient.

Voir plus d'Articles

Web

Casino en ligne et paysafecard ? Tout savoir

La PaySafeCard est une nouvelle solution bancaire prépayée pour les joueurs de casinos en ligne. Les centres de détail du monde entier proposent des PaySafeCards.